passage risque élevé grippe aviaire avec la fédération départementale des chasseus de la loire

Les virus responsables de l’IAHP ont continué de circuler en Europe ce printemps et cet été 2023, pour la deuxième année consécutive. En France, des mortalités de grues positives à l’influenza aviaire H5N1 hautement pathogène ont été détectées à la fin du mois de novembre en Meuse et en Camargue (13). De même qu’un goéland dans le Morbihan. En élevage, un foyer a été détecté dans un élevage de dindes dans le Morbihan. Des zones réglementées ont été créées autour de ces cas et foyer par Arrêté Préfectoraux.

Depuis le 05 décembre 2023 le territoire métropolitain est passé du niveau de risque modéré au niveau de risque élevé. Il est donc important de continuer à mener une surveillance sur le territoire et faire remonter à la Fédération des chasseurs les cas de cadavres d’oiseaux trouvés dans le milieu naturel.

Les mesures de biosécurité sont donc renforcées :

  • Transport et utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau :
  • Transport des appelants « nomades » autorisé pour les détenteurs de catégorie 1 (au maximum 30 appelants par jour et par détenteur).
  • Tous les appelants transportés doivent provenir du même lieu de détention. Utilisation des appelants « résidents » autorisée pour les détenteurs de catégories 1 2 et 3.
  • Les appelants « nomades » et les appelants « résidents » ne doivent pas avoir de contact direct.
  • Seuls les appelants nomades d’un unique détenteur peuvent être présents en plus des appelants résidents présents sur le site de chasse de façon permanente.
  • Seule la personne qui soigne les appelants résidents et le chasseur peuvent les approcher.
  • Transport et lâchers de gibiers à plumes :
  • Lâchers de gibier à plumes de la famille des phasianidés (perdrix, faisans, cailles) autorisés sous conditions : examen clinique favorable réalisé par un vétérinaire dans le mois qui précède.
  • Lâchers d’anatidés interdits.