Communiqué de la Fédération départementale des Chasseurs du Rhône et de la Métropole de Lyon

Communiqué de la Fédération départementale des Chasseurs du Rhône et de la Métropole de Lyon suite à la « mort d’un cheval à Limonest »

Une information de Lyon Capitale en date du 4 novembre à 12h58 reprise par de nombreux médias locaux et nationaux met en cause les chasseurs dans la mort d’une jument le mardi 30 octobre dernier.

La sécurité des chasseurs, des non chasseurs et des différents usagers de la nature est un souci permanent de la Fédération Départementale des Chasseurs du Rhône et de la Métropole de Lyon. La FDCRML a donc cherché à connaître les circonstances de ce tragique évènement.

Cette enquête interne fait ressortir les éléments suivants :

  • la chasse est fermée sur ce territoire le mardi et le vendredi
  • aucune chasse collective du grand gibier n’a d’ailleurs été pratiquée sur cette zone depuis plus de 10 jours.
  • Aucun examen par un vétérinaire ni même un tiers n’a été réalisé alors que la propriétaire (que nous n’avons pas pu joindre) est une professionnelle du cheval
  • Aucune plainte à ce jour n’a été déposée auprès de la brigade de gendarmerie de Limonest

Les chasseurs ne peuvent donc pas être incriminés dans ce fait divers, ce que la propriétaire du cheval a reconnu bien tardivement.

 La FDCRML condamne fermement le déchaînement médiatique et les réactions violentes qu’elle a pu lire sur les réseaux sociaux contre les chasseurs. Elle étudie par ailleurs la suite qu’elle pourrait donner à cette affaire.